#Addiction : Les Vice d’Urban Decay

Touche Personnelle

Jamais sans mon rouge à lèvres

ud-vice-collection

J’avais commencé soft, avec un puis deux rouges à lèvres de cette gamme superbe d’Urban Decay et à un moment, je sais plus quand, ni comment :  j’ai déconné. Désormais, plus rien ne peut m’arrêter. Plus sérieusement, si je suis une accro des rouges à lèvres, bizarrement j’en possède un nombre raisonnable ( je n’ai pas compté mais ça tient dans une boite) car quand je trouve un rouge à lèvre qui me plait et me va , je ne porte que lui jusqu’à l’user complétement, le jeter et je le rachète ensuite. C’était le cas jusqu’ici pour deux rouges en particulier, le Mademoiselle de la gamme Mademoiselle COCO chez Chanel qui est un vieux rose, MON rouge à lèvres depuis sa sortie, que je porte tous les jours. Et d’autre part le 999 de chez Dior qui est le plus beau des rouges, je le pense encore aujourd’hui. Je l’achète depuis environs 5 ans et j’en suis accro. J’aime tout particulièrement porter des vieux rose pour tous les jours, et des rouge flash pour sortir, ou à la belle saison. Les prunes, bordeaux, marrons plutôt pour l’automne hiver.

Puis, Urban Decay a lancé le meilleur des rouges à lèvres décliné en 100 références. UD est une marque que j’adorais jusqu’alors pour ses palettes, sans avoir tester les autres produits. Au lancement des Vice, leurs noms, leurs couleurs, et les différentes gammes m’ont interpellés. J’aimais l’univers rock glam porté par l’égérie Ruby Rose ( que j’adore au passage) et j’avais envie de sortir de ma zone de confort en matière de maquillage, oser d’autres couleurs, d’autres textures. Finalement j’ai commencé avec une gamme , la CREAM et j’ai continué avec celle-ci. Je pense que les SHEER sont trop légers pour moi et les MATTE , MEGA MATTE trop asséchants, il faudrait que je teste. J’en possède 8 désormais, des plus funky au plus neutre / nude, et j’ai encore quelques références sur ma wishlist. Simple petite note : les studded kiss de Kat Von D sont d’excellents RAL également, au même prix, ils méritent également qu’on s’y intéresse. Ce que j’aime tout particulièrement avec les VICE c’est leur prix: 19 euros chez Sephora, contre un Dior qui coûte entre 33 et 35 euros en moyenne et un Chanel entre 25 et 30 euros. Rapport qualité-prix, je pense qu’il s’agit de mon plus gros coup de coeur maquillage de ces dernières années.

Les couleurs

Les rouges / bordeaux

rouges-a-levres-rouges-darker.png

Je possède deux rouges plutôt foncés : le Mrs Mia Wallace, en bonne fan de Pulp Fiction je ne pouvais pas passer à coté et en effet il s’agit d’un rouge plutôt foncé qui rappelle exactement celui porté par Uma Thurman dans le film. Le Shame quant à lui est un bordeaux satiné, superbe en hiver avec un simple mascara et un blush rose froid.

Les bois de rose

les-bois-de-rose.png

Une de mes teintes préférées en rouge à lèvres. J’ai reçu le Ravenswood à mon anniversaire, que je n’avais pourtant pas remarqué jusqu’ici mais je le porte au quotidien désormais, un vieux rose plus foncé que le Rapture, mais les deux sont des nude rosé ( foncés) parfait. Quand on se maquille intensément les yeux dans des couleurs beige / bruns, pêche avec la Sweet Peach de Too Faced par exemple ( mon maquillage en ce moment) ces rouges à lèvres sont parfaits.

Les Neons métallisés 

metallic-glitters

Quand je vous parlais de sortir de sa zone de confort : bien sûr je parlais de ces deux là, parfaits pour sortir, pour un look rock et pour oser. Jilted a été le premier de mes VICE, c’est un framboise satiné je l’aime beaucoup. Le BIG BANG je le voulais depuis le début, pourtant c’est l’un des derniers à rentrer dans ma collection et je pense que c’est l’un de mes préférés : le rose néon parfait avec des paillettes, qui ne déséche pas qui tient, et que l’on peut adapter ( une couche pour un petit effet rose léger et plusieurs couche pour une bouche rose neon). Pour dupe sans effet métallisé il y a le SEXER de Kat von D qui est également sur ma wishlist, qui est un rose neon sublime.

Les indispensables

back-to-basics-ral.png

Je vous les avait présentés dans mon haul de Noël, ce sont les deux RAL achetés à la boutique Urban Decay du marais à Paris. Un rouge orangé explosif, et le nude parfait. Que dire de plus ? Ah si, si vous cherchez deux basiques intemporels, il vous faut ces deux là absolument.

Et parce qu’une image vaut plus que des mots 

swatch-ral

Bémol : le Big Bang apparait mal à la photo mais c’est un sublime cream mettalic pailleté que l’on peut moduler selon l’intensité que l’on veut donner à son maquillage attention ce n’est pas un sheer.

Je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin pour cette collection, même si j’aimerai beaucoup me racheter un 999 de DIOR pour la belle saison, un rouge incomparable. Pour les Vice le prochain sera sûrement le Wonderland : un rouge rose très mignon. Par contre la version liquid lipstick ne me tente pas réellement. Si de votre côté vous avez testé l’une ou l’autre gamme et si vous avez des questions n’hésitez pas 🙂

À très bientôt !